43ème Festival international de la bande dessinée – Angoulême 2016

VisuelAfficheOtomo2016La 43ème édition du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, qui se déroulait cette année du 28 au 31 janvier, aura décidément eu bien du mal à exister en dehors des polémiques suscitées autour de la remise des récompenses annuelles. Premier acte : suite à l’annonce de la liste des candidats en lice pour le Grand Prix, une partie de la profession crie à l’injustice en découvrant l’absence de femmes parmi les sélectionnés. Sous la pression, les organisateurs proposent alors de rajouter les noms de 6 auteur-e-s, mais celles-ci s’empressent de refuser. Le mal est fait. Acte second, moins médiatisé mais tout aussi « dramatique » pour une institution qui en ressort aujourd’hui fragilisée : une fausse remise des prix, orchestrée par l’animateur Richard Gaitet, qui a avoué a posteriori avoir cru faire de l’humour en énumérant pendant près de dix minutes les noms de vrais-faux lauréats, consternés d’apprendre dans la foulée que leur victoire n’était en réalité qu’un canular et voyant les vrais prix décernés à d’auteurs auteurs ou maisons d’édition. Douche froide et incompréhension donc pour clôturer un événement qui avait tout aussi mal commencé. Tout cela concourt à faire dire aux spécialistes du 9ème art qu’une réforme des prix est aujourd’hui nécessaire pour redonner à ce grand rendez-vous de la BD toute sa crédibilité.
Pour refermer la parenthèse et revenir à l’essentiel – l’attrait de la bande dessinée et le succès qu’elle rencontre auprès du public – gageons que vous aurez plaisir à retrouver à la BU certains des titres ou auteurs couronnés lors de cette 43ème édition : Hermann, Grand Prix 2016, à l’esthétique réaliste et puissante (Afrika, cote : BD HER) ; Cher pays de notre enfance d’Etienne Davodeau et Benoît Collombat, Prix du public Cultura (BD DAV) ; Une étoile tranquille de Pietro Scarnera, Prix Révélation, un roman graphique touchant sur Primo Levi (bientôt disponible). Alors bonne lecture !

Venez emprunter des BD à la BU !

Le saviez-vous ? Depuis novembre 2012, la Bibliothèque centrale vous propose près de 1000 bandes dessinées et ouvrages théoriques sur le 9è art en libre accès. Situé au 2ème niveau de la bibliothèque (suivre la signalétique depuis l’accueil), ce fonds vous permettra de découvrir ou redécouvrir des séries comme Corto Maltese, la Quête de l’oiseau du temps, l’Incal, le Chat du rabbin, Il était une fois en France… ; des one-shots qui ont retenu l’attention des critiques ou du public (Le bleu est une couleur chaude, Là où vont nos pères, Les ignorants…) ; mais aussi des mangas et des romans graphiques. Les collections, enrichies régulièrement par des nouveautés, ont désormais trouvé leur place à la bibliothèque universitaire.
Que vous soyez étudiant, enseignant, personnel de l’Université ou lecteur extérieur, venez prendre le temps de découvrir ce fonds et pourquoi pas vous installer pour quelques minutes dans un espace dédié à la lecture loisir. Vous pouvez également emprunter à domicile 2 bandes dessinées pour 7 jours, si vous souhaitez les lire à un autre moment. Alors n’hésitez plus, venez découvrir, lire et emprunter des BD à la BU !

Alix : rencontre et dédicace

Venez nombreux demain, jeudi 20 décembre à 17h30 à la vidéothèque, pour la présentation du dernier album d’Alix « L’ombre de Sarapis » par le scénariste François Corteggiani et le dessinateur Marco Venanzi !

Cette rencontre sera suivie d’une dédicace de l’album, assurée par la Librairie Gulliver de Carpentras.

Actes Sud BD

La bibliothèque a le plaisir d’accueillir aujourd’hui, à 14h à la vidéothèque, Thomas GABISON, codirecteur de la collection BD chez Actes Sud, qui présentera la politique éditoriale dans le domaine du 9è art. Venez nombreux !

Actes Sud BD a très vite été reconnu comme un nouvel espace éditorial où une bande dessinée adulte pouvait trouver ses marques. Avec le maître mot « exigence », tant dans le contenu que dans la forme. Tout en restant attentifs à la production du monde entier, Actes Sud BD a publié des auteurs américains, chinois, russes, italiens, israéliens (Paul Hornschemeir, Gipi, Hok Tak Yeung, Batia Kolton, Rutu Modan, Brecht Evens, Nicolaï Maslov) et a découvert de nouveaux auteurs français comme Camille Jourdy, Laurent Maffre, Matthias Lehmann, Romain Multier, Gilles Tévessin. Il a également permis de redécouvrir Cabu, Chantal Montellier, Crumb…

Titres disponibles, à consulter sur place ou à emprunter à  la BU :
– Kafka / David Zane Mairowitz ; Robert Crumb (BD MAI)
– Rosalie Blum. Tomes 1 à 3 / Camille Jourdy (BD JOU Ros-1 à 3)
– Le procès / Chantal Montellier ; David Zane Mairowitz (d’après l’oeuvre de Franz Kafka) (BD KAF)
– Les chambres du cerveau / Laurent Maffre (d’après la nouvelle « Markheim » de Robert Louis Stevenson) (BD STE)
– L’homme qui s’évada / Laurent Maffre (adapté de l’oeuvre d’Albert Londres) (BD LON)
– Le maître et Marguerite / Misha Zaslavsky, Askold Akishine (d’après le roman de Mikhaïl Boulgakov) (BD BOU)
– Cité de verre / Paul Karasik, David Mazzucchelli (d’après le roman de Paul Auster) (BD AUS)
– Notes pour une histoire de guerre / Gipi (BD GIP)