Nos bibliothécaires sont « fantastiques »

Notre collègue Yvette Auméran, ayant remporté le prix Lacour de l’imaginaire 2012, a vu son roman de littérature fantastique publié aux éditions Lacour-Ollé sous le titre « Le chant du Strigoï » .
Vous pouvez emprunter ce titre à la BU (cote 843.92 AUM).
Bonne lecture !

Pour info : le prix Lacour récompense un roman ou un recueil de nouvelles relevant des littératures de l’imaginaire (science-fiction, fantastique, fantasy), remarqué tant par ses qualités d’écriture que pour son originalité créative.

Un fonds de prestige : le fonds Maurice Agulhon

En 2010, le Professeur Maurice Agulhon faisait don de l’essentiel de ses livres de travail, à la Bibliothèque Universitaire d’Avignon, qui a ainsi accueilli dans ses collections un fonds considérable, très spécialisé, homogène et riche de documents rares et précieux.
Depuis ce don, sa bibliothèque de travail a fait l’objet d’un inventaire et un film a été réalisé par des étudiants de  l’Université d’Avignon.
Merci à Natalie Petiteau, enseignante en Histoire et aux étudiants Jonathan Barbier, Quentin Donval, Victorien Mendras et Coralie Pasero pour leur investissement dans l’étude de ce fonds !

> Pour consulter l’inventaire :  cliquez-ici.
> Pour consulter le film :  cliquez-ici.

Dictionnaire politique d’Internet et du numérique

Le Journal Du Net vous offre le Dictionnaire politique d’Internet et du numérique, un ouvrage coordonné par Christophe Stener, consultant en stratégie d’entreprises, qui a fait appel à une centaine d’acteurs économiques, politiques, universitaires et sociaux, tous chargés de réfléchir aux enjeux d’Internet aujourd’hui.

Cliquez ici pour le lire au format pdf

Nouveaux abonnements 2013

> Abonnement papier

>> Écrire l’histoire (Éditions Gaussen)
« Écrire l’histoire, la raconter, la peindre, la filmer, la jouer, la chanter, ou encore la figurer, défigurer, configurer, reconfigurer – et ainsi toujours la penser, la repenser dans la manière dont elle s’écrit.  »
Écrire l’histoire sera très prochainement consultable dans l’espace périodiques spécialisés (1er étage de la bibliothèque).

> Abonnements électroniques

>> Le Maitron, dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social
Accès à la totalité des 130 000 notices publiées dans l’ensemble du Maitron, dictionnaires biographiques du mouvement ouvrier, initiés par l’historien Jean Maitron (1910-1987). La période couverte s’étend depuis 1789, jusqu’à mai 68 en France (les biographies étant prolongées jusqu’au décès du biographié ou jusqu’à nos jours).
Pour consulter le Maitron :  Site de la bibliothèque => Domaines d’enseignement Sciences Humaines et Droit-Eco.-Gestion => Bibliothèque électronique spécialisée => Le Maitron

>> Wiley Online Library
Accès au bouquet Sciences et Techniques de la collection de revues électroniques de l’éditeur Wiley-Blackwell.
Pour consulter Wiley Online Library :   Site de la bibliothèque => Domaine d’enseignement Sciences, Technologies, Santé => Bibliothèque électronique spécialisée => Wiley Online Library

Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée

Le festival « Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée », réunit chaque année, à Sète, une centaine de poètes issus de toute la Méditerranée. Ils livrent leurs textes, dans les jardins, sur des places, dans les rues, dans les lieux du quotidien… Ces poèmes ont été édités, vous pouvez les découvrir dans une anthologie au rayon Nouveautés de la Bibliothèque…

« Enfin le silence s’est fait
il a dévoré l’angoisse la douleur la couleur
tout doucement. »
Extrait du poème « Silence » d’Albin Bonnet, traduit de l’occitan par l’auteur.

Amerikkka

Zoom cette semaine sur la série « Amerikkka » (BD MAR Ame), fruit du travail d’investigation mené depuis de nombreuses années par Roger Martin, écrivain d’essais et de romans noirs, qui est passé pour l’occasion au scénario de bande dessinée en s’associant avec le dessinateur Nicolas Otéro.

Chaque tome de la série, qui compte à ce jour huit épisodes, a pour thème une enquête menée au sein des milieux ségrégationnistes et fascistes américains. Les deux protagonistes principaux, Angela Freeman et Steve Ryan, travaillent pour l’Anti Klan Network, une organisation non officielle chargée de lutter contre le KKK et ses ramifications. 
Mués par des intérêts personnels qui les poussent à se venger des représentants du Klan, ils emploient eux-mêmes parfois des méthodes peu légales pour mener leurs missions à leur terme.

Le point fort de cette série est de conjuguer un scénario fouillé avec un dessin percutant. A découvrir sans tarder !

La Generación del 27

Parmi les nouveautés, de ce mois-ci, un ouvrage sur le groupe littéraire espagnol « La Generación del 27 ».
La Génération de 27 ou Generación del 27 est un groupe littéraire qui est apparu sur la scène espagnole entre les années 1923 et 1927. Les artistes de ce mouvement, parmi lesquels Federico Garcia Lorca ou Rafael Alberti, ont mené une réflexion sur les éléments communs qui pouvaient exister dans la littérature espagnole traditionnelle et les esthétiques avant-gardistes européennes.

L’ouvrage fait la part belle à la réception des autres arts, par les artistes du mouvement : le théâtre, la musique, mais aussi le cinéma avec Luis Buñuel, Charlie Chaplin, Buster Keaton, Harold Lloyd, l’architecture avec Fernando Garcia Mercadal, Le Corbusier, Pierre Jeanneret, et les arts plastiques où de nombreux artistes, tels que Manuel Angeles Ortiz, Juan Gris, Joan Miro, Pablo Picasso, Salvador Dali, s’exprimèrent à travers les illustrations des différentes revues et ouvrages publiés par la Generación del 27.
Un ouvrage à découvrir !

Zoom sur… David Lynch

Incontestablement, David Lynch est l’un des cinéastes les plus novateurs de sa génération. Récompensé en 1990 de la Palme d’Or au festival de Cannes pour son film Sailor et Lula, le réalisateur d’Elephant Man ou de Mulholland Drive parvient à transmettre, à travers ses films, une vision hallucinée et surréaliste de la réalité mêlant mystère, folie et sensualité à un univers fantasmé, onirique et angoissant.

Né en 1946 à Missoula (Montana) David Lynch, l’aîné de trois enfants et petit-fils d’un grand-père finlandais, poursuit des études d’arts plastiques tout en se passionnant très tôt pour le cinéma. Plusieurs de ses expérimentations (Six figures getting sick, 1er court-métrage en 1966, The Alphabet ou The Grandmother) aboutiront en 1976 au film culte Eraserhead, film-cauchemar en noir et blanc. En voyant ce film, Mel Brooks décide de confier à Lynch le projet du film Elephant Man (1980). Cette biographie de John Merrick, un personnage atteint d’une maladie congénitale qui affecte gravement son apparence physique et le défigure, place Lynch directement dans la cour des grands. Puis vient Dune en 1984. Film culte pour les uns, « navet » intersidéral pour les autres, cette production, adaptée de l’oeuvre de Franck Herbert, met pour la première fois en scène l’acteur fétiche de Lynch  Kyle MacLachlan (oui, oui celui qui joue dans Desperate housewives !!!). Ce film de science-fiction au budget faramineux pour l’époque (40 millions de dollars) eut un accueil plutôt froid à sa sortie mais est désormais considéré par les fans comme une oeuvre incontournable. En 1986, Lynch renoue avec les spectateurs avec Blue Velvet (grand prix au festival d’Avoriaz): aidé de son amie Sandy (Laura Dern), Jeffrey (Kyle MacLachlan) mène une enquête, forte en émotions, à partir d’une oreille humaine qu’il a trouvée au milieu d’un terrain vague. Au cours de ses investigations, il rencontrera la mystérieuse chanteuse de cabaret Dorothy Vallens (Isabella Rossellini) en proie à la domination d’un dangereux pervers (Dennis Hopper)…

1990 est donc l’année de la consécration avec la sortie du film Sailor et Lula récompensé à Cannes et interprété par Nicolas Cage et Laura Dern. En 1992, Lynch adapte le feuilleton télé américain Twin Peaks pour le bonheur de tous les fans à travers le monde. Avec ce film, s’impose l’univers surréaliste très personnel et très sombre du réalisateur construit autour de la confusion entre rêve, cauchemar et réalité. Rajoutons que ce film est magnifié par la musique envoûtante du compositeur Angelo Badalamenti qui accompagne le cinéaste sur la plupart de ses réalisations cinématographiques. Lost Highway, en 1997, poursuit cette démarche artistique et consolide la volonté lynchienne de rompre avec les codes traditionnels et les conventions cinématographiques en vigueur: le saxophoniste Fred Madison soupçonne sa femme Renée de le tromper. Il décide de la tuer; il est condamné à la peine capitale. Le film narre cet assassinat à travers les différentes personnalités de l’assassin lui-même…  Lynch rompt donc avec les codes cinématographiques en cours  mais surtout avec une certaine idée de la linéarité narrative. Ainsi, il n’est pas rare de perdre le fil de l’histoire lorsqu’on visionne un film de Lynch. Cependant, les expériences sensorielles vécues sont tellement intenses que l’on peut aisément considérer que l’oeuvre de Lynch confine au génie.

1999 voit la sortie d’ Une histoire vraie et 2001 de Mulholland Drive avec Naomi Watts et Laura Harring: durant la nuit, à Hollywood,  Rita devient amnésique suite à un accident de voiture sur la route de Mulholland Drive. Elle fait par la suite la rencontre de Betty Elms, une jeune actrice en devenir qui vient juste de débarquer à Los Angeles. Aidée par celle-ci, Rita tente de retrouver la mémoire ainsi que son identité… 

6 ans après, en 2007, c’est la sortie du dernier long-métrage de David Lynch Inland empire, certainement l’un des films les plus complexes du réalisateur mais également l’expérience sensorielle, visuelle et esthétique la plus aboutie.

N’oublions pas que David Lynch est également peintre, photographe et musicien !!!

Retrouvez à la vidéothèque la plupart des films de ce réalisateur à la cote F LYN : Eraserhead, Elephant man, Dune,  Blue Velvet, Lost Highway, Twin Peaks, Une histoire vraie, Mulholland Drive, Inland Empire !!!

De plus, noue possédons une excellente biographie qui lui est consacrée David Lynch : un cinéma du maléfique d’Enrique Seknadje-Askénazi à la cote 791.43 LYN.

 

 

Contentieux administratif

Etudiants de troisième année des Licences de Droit et d’Administration publique, l’ouvrage « Contentieux administratif » de Delphine COSTA, disponible à la cote 342.066 COS, vous est tout particulièrement destiné !
Petit extrait de la 4ème de couverture :
« Le contentieux administratif réunit les règles juridiques applicables, devant les juridictions administratives, aux litiges impliquant l’administration. Il a été élaboré progressivement à mesure que le juge se séparait de l’administration. Il puise ses sources dans la Constitution, le droit international, les lois et règlements et la jurisprudence. »

A étudier sans modération !