Angoulême 2015

Le Festival d’Angoulême s’est achevé dimanche 1er février, avec cette année encore un palmarès haut en couleurs. Bousculée par l’actualité tragique de ce début d’année, cette 42ème édition restera marquée par l’attribution à Charlie Hebdo d’un Grand Prix spécial – baptisé pour l’occasion « Prix de la liberté d’expression » – reçu au nom du journal par les dessinateurs Blutch et Gwen de Bonneval. Très attendu des amateurs de bande dessinée, le Fauve d’or, qui récompense le meilleur album de l’année, a été décerné au premier tome de la trilogie autobiographique du dessinateur Riad Sattouf, L’arabe du futur (bientôt disponible à la BU !). Cet album très fort, dans lequel l’auteur évoque son enfance entre France et Syrie, a connu un immense succès auprès du public dès sa sortie en juin 2014 puisqu’il a été vendu depuis à plus de 200000 exemplaires. A noter que Riad Sattouf avait déjà reçu le Prix du meilleur album à Angoulême en 2010, une façon de consacrer son talent dans le milieu du 9ème art. En ce qui concerne le reste de la sélection officielle, on pourra notamment relever le Prix de la série attribué à Last man, une belle réussite de manga « à la française ». Enfin, le Grand Prix – distinction la plus remarquée du Festival – a été décerné cette année pour la première fois à un dessinateur japonais, Katsuhiro Otomo, auteur entre autres du célèbre manga Akira. Une bonne nouvelle : vous retrouverez prochainement une partie de la sélection officielle d’Angoulême dans votre espace BD à la bibliothèque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *