Les romans de la rentrée littéraire sont à la Bibliothèque Universitaire

rentree-litteraire

La saison des prix littéraires est lancée ! Chaque année, la rentrée est ponctuée par une immense production littéraire. C’est l’occasion de découvrir de nouveaux romans, de nouveaux auteurs, plonger dans des univers singuliers, des histoires haletantes, se divertir, apprendre les rouages des sentiments humains à travers la fiction… bref, du plaisir livresque en perspective pour les soirées d’automne !!

Venez découvrir à la BU Agroparc le futur roman primé pour le prix Goncourt, Renaudot, Fémina, Médicis, Interallié, Académie française, pour évoquer les plus grands prix littéraires français.
Ainsi, vous pouvez découvrir le dernier roman de Catherine Cusset « L’autre qu’on adorait » ( 843.914 CUS) en liste pour le prix Goncourt, Renaudot, Fémina, Décembre, Interallié !!
Le deuxième roman de Leïla Slimani « Chanson Douce » (843.92 SLI) est sélectionné pour le Goncourt, Renaudot, Fémina, Interallié… sauf que l’histoire est tout sauf douce…
A moins que vous soyez séduits par « Tropique de la violence » de Natacha Appanah (843.92 APP), roman sélectionné pour le Médicis et Fémina, une plongée dans l’enfer d’une jeunesse livrée à elle-même sur l’île française de Mayotte.
Le dernier roman de Jean-Paul Dubois, « La succession » (843.914 DUB) évoque une histoire familiale déchirante où la nostalgie du bonheur se mêle à la tristesse de la perte. Ce roman est sélectionné pour le prix Goncourt et l’Interallié.
Le choix est vaste, puisque vous pouvez retrouver aussi Karine Tuil avec « L’insouciance » (843.92 TUI), Serge Joncour avec « Repose-toi sur moi » (843.92 JON), Simon Liberati avec « California girls » (843.92 LIB)…
Laurent Gaudé, auteur primé à plusieurs reprises, notamment avec son lumineux roman « Le Soleil des Scorta » paru en 2004 (843.92 GAU à la BU M. Agulhon) et lauréat du Prix Goncourt, vient de sortir son dernier roman, « Écoutez nos défaites » (843.92 GAU).

La rentrée littéraire, c’est le plaisir de découvrir de nouvelles voix, comme avec le premier roman de Jean-Pierre Ceci « Monsieur Origami » (843.92 CEC). Ce roman au contenu et à la forme très zen allie profondeur et légèreté, philosophie et silence. Il évoque un conte zen avec la beauté énigmatique d’un haïku en plusieurs épisodes.

La Bibliothèque vous souhaite de belles découvertes et des lectures enthousiastes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *