Marie Baille

Zoom sur Marie Baille, dont les œuvres sont exposées actuellement à la bibliothèque, dans le cadre de la manifestation culturelle À livre ouvert. Acte 1. Les Éditions de la Revue Conférence.

Photographe, lauréate du Prix du Paysage Européen, elle expose en France, en Suisse et aux USA. Elle a publié Lisières du Temps, avec un texte de P. Lieutaghi (Ed.Filigranes) et collaboré à plusieurs numéros de Conférence. Elle vit et travaille dans les Alpes Maritimes.

En savoir plus : http://www.mariebaille.com

Les œuvres exposées à la bibliothèque appartiennent aux séries Les Lofoten et l’abbaye du Thoronet.

" …Ce qu’il y a de très mystérieux sur ces photos du Grand Nord, c’est la douceur des couleurs, l’immensité du paysage, et un vide, une immensité vide où tout paraît évident, où tout est offert à l’œil et où l’on éprouve pourtant le sentiment que quelque chose se cache dans cette évidence. On se dit que ce paysage est habité mais par qui, par quoi ? Il y a une énigme dans ces photos qui pourtant ne la recherchent pas. " Pascal Riou
"... il suffit, je crois d’avoir goûté un jour l’admirable sobriété d’une abbaye cistercienne, pour comprendre que Transparence et Secret s’y épousent bien plus qu’ils ne s’y opposent. Et Marie Baille a su magnifiquement capter cela dans son objectif. " Pascal Riou

 

Photographies de Jean-François JUNG. Exposition En route, à l’Isle-sur-la-Sorgue.

 

Exposition de photographies de Jean-François JUNG, également cinéaste et scénariste. A découvrir jusqu’au 29 septembre 2013 à L’Isle-sur-la-Sorgue.

L’exposition “En route” allie photographies et textes poétiques.

“Fait-on plus de photographies parce que l’on se déplace ? En dehors du portrait de famille, l’envie du souvenir photographique naît souvent d’un déplacement. Même infime, il associe espace et temps en une formule secrète, qui nous fait plus réceptifs…Trois flocons de neige remanient à peu de distance un paysage familier, et la départementale devient chemin exotique, nous appelant à l’image…N’est-ce pas parce que nous nous sentons en route que les images s’imposent ?…Sous le charme du passage à niveau vicinal que le givre transfigure en décor du bout du monde, oui, je suis en route…De cet exotisme minuscule, effet de distance, du temps, ou du climat, naît la sensation instantanée de quelque chose de rare, à figer, et voici l’oeil gelé de l’appareil photographique…”

Extrait de J.F JUNG

Pour plus d’informations sur l’auteur et le lieu d’exposition cliquez ici

Nouveau visuel

Le visuel actuel du blog est une photographie de Bernard Plossu, invité exceptionnel de notre manifestation culturelle “Un peu de terre où se prend le souffle…” (Yves Bonnefoy),  qui commence ce lundi 11 mars.

Bernard Plossu est un photographe voyageur : il photographie la Terre en marchant. Il a obtenu, en 1988, le grand Prix National de la Photographie. La même année, le Musée national d’art moderne-Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou lui a consacré une rétrospective. Régulièrement depuis 1995, le Musée Gassendi, via le CAIRN, l’invite en résidence et possède aujourd’hui une importante collection de ses photographies, à laquelle s’ajoutent trois publications. Depuis 2008, au sein du musée Gassendi, une salle permanente « Le pays des paysages » est dédiée au photographe. Suite à une commande, la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, Centre national des écritures du spectacle, lui consacre une grande exposition en 2007. Il est très régulièrement exposé à La Non – Maison, micro centre d’art d’Aix-en-Provence.