Nouveau visuel

© Robert Doisneau

 

BuALOG a changé de visuel… Vous pouvez découvrir Pierre Seghers, photographié par Robert Doisneau, à qui la BU consacre une superbe exposition : « Pierre Seghers, Editer, Résister, Ecrire ».

« Cette exposition retrace l’aventure, à la fois solitaire et collective d’un homme qui a résolument fondé l’unité de sa vie sur un seul mot : poésie. Derrière ce mot, trois expériences : la resistance, l’édition, l’écriture » (extrait du journal de l’exposition)

A découvrir à la BU du 2 au 28 mai 2013.

Clap de fin pour la Fête de la poésie…

La Fête de la poésie s’achève avec deux rendez-vous, ce jeudi 18 avril :

à 14h, dans la salle de recherche sciences de la Bibliothèque Centrale, vous pourrez assister à une conférence de Joël-Claude MEFFRE, écrivain et archéologue : Terre en mémoire / Mémoire en terre / Propos d’archéologue
à 20h30, dans la salle gothique de la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, vous pourrez écouter une lecture – concert de Joël-Claude MEFFRE, écrivain et archéologue et Julien ALLEGRE, sculpteur et musicien : Ces figures d’oubli qui viennent à nous…

Venez nombreux !

Poèmes et conférence

Deux rendez-vous demain, à ne pas manquer, dans le cadre de la Fête de la poésie :
– à 13h, dans la Cour 9 (Bâtiment nord), vous pourrez écouter une lecture de poèmes par les étudiants de l’UEO « performances oratoires ».
– à 14h, en Amphi AT05 (Bâtiment sud), vous pourrez assister à une conférence sur « Jaurès ou le goût de la terre » par Rémy PECH.
On vous attend !

A trois voix

Dans le cadre du partenariat noué avec la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon à l’occasion de la manifestation culturelle « Un peu de terre où se prend le souffle… », la Bibliothèque vous invite à assister à un(e) lecture-concert dans la Salle Gothique de la Chartreuse, vendredi 5 avril à 20h30.
Geoffroy Dudouit, chanteur, chef de choeur et compositeur, Fabio Pusterla, poète et traducteur, et Pascal Riou, écrivain et poète, liront de la poésie et chanteront tour à tour, mêlant le français, le corse et l’italien. 

Un moment poétique et musical à ne pas rater !

Sillons sanglants

Ce mardi 2 avril 2013 à 19h30 au Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Avignon, les élèves du pôle théâtre diront des poésies françaises écrites en 14-18 et 39-45.

La terre est suppliciée durant les conflits armés. Des veuves de guerre en témoignent, à travers des poèmes d’écrivains morts au front. Il appartient aux générations exemptes de guerre de rendre hommage à ces soldats et de « faire venir au jour des mots ce qui appartient au silence » (Marietta Martin).

Entrée libre et gratuite, réservations au 04 32 73 04 81

Le temps de l’élégie saharienne

Ce mercredi 27 mars 2013, dans le cadre de la manifestation culturelle « Un peu de terre où se prend le souffle… », Anne-Marie Frérot, professeur en géographie à l’Université de Tours, fera une conférence sur la thématique « Le temps de l’élégie saharienne ». Cette conférence se tiendra à la vidéothèque de la Bibliothèque Centrale.
La poésie a cette capacité de communiquer et de proposer des significations susceptibles de cimenter l’expérience collective de groupes différents. L’élégie saharienne inclut toute une éthique : honneur, pudeur, fidélité, respect, dévouement ; soumission, à la femme aimée certes, mais, bien au-delà, aux lieux de l’être au monde, à la nature, à la vie sociale, à la mort. C’est cette relation entre la parole inspirée et la terre d’inspiration qui nous a particulièrement intéressée en tant que vecteur d’imaginaire social et spatial dans un espace-temps donné.

 

 

 

Hédi Kaddour

Venez nombreux, ce jeudi 21 mars à 14h30, à la vidéothèque, écouter Hédi Kaddour !

Ecrivain et rédacteur en chef adjoint de la revue Po&sie (dirigée par Michel Deguy), il a publié la plupart de ses recueils chez Gallimard (La fin des vendanges, Jamais une ombre simple & Passage au Luxembourg) et Yale University Press (Treason). Il écrit également des romans : Waltenberg, Gallimard, 2005 (Prix Goncourt du premier roman) et Savoir-vivre, Gallimard, 2010. Son journal d’écrivain, Les Pierres qui montent, est paru en 2010 chez Gallimard. Jusqu’en 2006 il a enseigné à l’Ecole Normale Supérieure de Fontenay/St-Cloud/Lyon. Il est actuellement professeur de littérature française à la New York University in France, et dirige l’atelier d’écriture de l’École de la communication à Sciences Po Paris.

Retrouvez-le dès à présent, interviewé par Olivier Barrot, à l’occasion de la parution de son ouvrage « Savoir-vivre » (édtions Gallimard).

Alain Veinstein à la BU !

Ce vendredi 15 mars 2013, à 14h30,

Alain Veinstein

sera à la BU pour une lecture poétique Faute de terre.

Alain Veinstein est une voix de France Culture.

Voici en 10 dates son parcours :

1942. Naissance à Cannes.
1962. Première collaboration au Mercure de France.
1974. Administrateur à l’ORTF.
A partir de 1978. Crée les émissions littéraires Les Nuits magnétiquesSurpris par la nuit et Du jour au lendemain.
1988. Conseiller à la rédaction de l’Autre journal auprès de Michel Butel. Editeur chez Plon.
1989. Galeriste et éditeur pour Adrien Maeght.
1993-1998. Directeur d’une galerie d’art contemporain.
Depuis 1998. Directeur de la communication de la BNF.
1999. Publie Violante (Mercure de France), son deuxième roman après l’Accordeur (Calmann-Lévy).
2010. Reçoit le Prix de la langue française pour l’ensemble de son œuvre.

Et pour les nostalgiques de Apostrophes, voici une émission qui lui a été consacrée :

Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée

Le festival « Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée », réunit chaque année, à Sète, une centaine de poètes issus de toute la Méditerranée. Ils livrent leurs textes, dans les jardins, sur des places, dans les rues, dans les lieux du quotidien… Ces poèmes ont été édités, vous pouvez les découvrir dans une anthologie au rayon Nouveautés de la Bibliothèque…

« Enfin le silence s’est fait
il a dévoré l’angoisse la douleur la couleur
tout doucement. »
Extrait du poème « Silence » d’Albin Bonnet, traduit de l’occitan par l’auteur.