Nouveau visuel

La manifestation culturelle Ici, la voix des eaux ne tarit pas… (Philippe Jaccottet) s’est achevée ce vendredi 25 avril. A partir du 12 mai et jusqu’au 20 juin, la bibliothèque vous propose une nouvelle exposition : 14-18.
Son visuel, très original, est constitué de coupures de journaux de l’époque, annonçant la guerre… Vous pouvez le découvrir dès à présent sur ce blog, mais aussi sur le site et sur notre page Facebook.

Corto Maltese et bateau ivre

Nous vous proposons plusieurs rendez-vous culturels ce mardi 15 avril :

– Un spectacle musical et poétique : Bateau ivre, par les élèves des pôles Théâtre et Musique du Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Avignon.
Musique : Claude Debussy, Georges Bizet, Ludwig van Beethoven, Alexandr Gretchaninoff, Frédéric Chopin, Franz Schubert, Maurice Ravel, Serguei Rachmaninoff
Poésie : Arthur Rimbaud, Blaise Cendrars, Alfred de Musset, Guy de Maupassant
Deux représentations sont prévues : à 13h et à 18h en salle 0W35 (Bâtiment nord).

– Une conférence : Corto Maltese, de la marine à l’aquarelle, par Cédric PEROLINI, Enseignant et chargé de cours à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse.
A 15h30 à la vidéothèque.
« Je suis l’océan Pacifique et je suis le plus grand. » Dès La Ballade de la mer salée, premier opus du cycle de Corto Maltese, le narrateur se définit par sa nature aquatique. Ce sera le début d’une odyssée qui mènera le marin d’Hugo Pratt sur toutes les mers du globe, de lagunes en lagons, d’îles réelles en îles rêvées. Et c’est tout naturellement que l’auteur de bandes dessinées en viendra, pour représenter son héros, à la technique de l’aquarelle. Ne disait-il pas qu’il était surtout vénitien en ceci qu’il faisait « confiance à l’eau » ?

Conférence et lecture

Nous vous proposons deux rendez-vous culturels aujourd’hui, dans le cadre de la manifestation culturelle Ici la voix des eaux ne tarit pas… :

– à 14h, à la vidéothèque
Ophélie à la Morgue, conférence de Bruno Bertherat

Dans les représentations de la mort, le thème d’Ophélie apparaît comme une variation singulière, profondément liée à l’élément aquatique. C’est cette voix de l’eau que fait entendre le récit d’une auteure britannique publié en 1855 à propos de sa visite de la Morgue à Paris quelques années plus tôt.

– à 18h, dans la salle de recherche Sciences
Écrire un poème, c’est verser de l’eau dans la gorge d’un torrent, lecture par François Graveline et François Monnet

Venez nombreux !

Zéno Bianu à la bibliothèque !

Dans le cadre de la manifestation culturelle Ici, la voix des eaux ne tarit pas…, la bibliothèque vous propose ce vendredi 14 mars 2014 à 14h30 dans la salle de recherche Sciences, En eaux profondes une lecture de et par Zéno BIANU.

Zéno BIANU est l’auteur d’une œuvre foisonnante qui interroge la poésie, le théâtre, le jazz et les arts plastiques. Ses poèmes ont notamment été publiés chez Gallimard et Fata Morgana. Ses pièces, éditées chez Actes Sud-Papiers, ont été représentées au Festival d’Avignon et à l’Odéon-Théâtre de l’Europe.

Entre Orient et Occident, entre silence et incantation, Zéno Bianu remonte le cours de l’eau et de ses rêves. Un « oratorio liquide » ouvert à tous les murmures, à tous les échos, à toutes les métamorphoses.


Visites guidées de l’exposition Il faut sauver le lac de Saint-Chamand

Des visites guidées de l’exposition “Il faut sauver le lac de Saint-Chamand” proposée par les étudiants de l’École Supérieure d’Art d’Avignon, dans le cadre de la manifestation culturelle “Ici, la voix des eaux ne tarit pas…”, auront lieu le vendredi 14 mars à 11h et 16h. Ces visites sont organisées par le commissaire de l’exposition, Cyril Jarton, écrivain-plasticien et critique d’art, enseignant à l’École Supérieure d’Art d’Avignon.

Par ailleurs, dans le cadre de journées portes ouvertes, l’École Supérieure d’Art d’Avignon a mis en place, depuis l’Université, de nombreuses navettes. Plus d’infos : http://www.esaavignon.fr/
Voici les horaires des navettes ce vendredi 14 mars :
Site de Baigne-Pieds => Université
14h – 15h –  16h – 17h – 18h
Université => Site de Baigne-Pieds
14h30 – 15h30 – 16h30 – 17h30 – 18h30

 

Ici, la voix des eaux ne tarit pas…

Avec l’arrivée du printemps, la Bibliothèque célèbre la poésie ! Après le feu, l’air et la terre, c’est l’eau qui est fêtée cette année,  avec la manifestation culturelle Ici, la voix des eaux ne tarit pas… (Philippe Jaccottet) qui se déroulera du 12 mars au 25 avril 2014.
Cette grande manifestation s’adresse à tous, à la communauté universitaire, mais aussi au public de la cité, qui se voit peu souvent offrir  des moments poétiques. Vous pourrez découvrir :
– Deux expositions :
> Il faut sauver le lac de Saint-Chamand : Recherches, pensées et projets de l’École Supérieure d’Art d’Avignon
> Eau spéculaire et Ombre : Œuvres d’art d’Henri Olivier
– Un cycle de conférences sur des thématiques diverses
– Un cycle cinématographique programmé par Emmanuel Ethis et Damien Malinas
– Des rencontres poétiques, musicales et artistiques

L’inauguration a lieu ce mercredi 12 mars à 18h. Les étudiants de l’École Supérieure d’Art d’Avignon effectueront, à cette occasion, de nombreuses performances artistiques.

Venez nombreux !

Les étudiants de l’Ecole d’Art investissent la bibliothèque !

Les étudiants de l’Ecole Supérieure d’Art d’Avignon installent leur exposition “Il faut sauver le lac de Saint-Chamand” dans toute la bibliothèque… Ne soyez donc pas surpris de voir des draps, des tonneaux, des canoës… tout partout !

Cette exposition est proposée dans le cadre de la manifestation culturelle Ici la voix des eaux ne tarit pas… qui commence ce mercredi 12 mars.

 

Les étudiants exposent à la BU !

A découvrir, en ce moment à la BU, deux expos d’étudiants : Que fait la police de caractères ? et Trans-festivaliers.

Que fait la police de caractères ? est une  exposition street art organisée dans le cadre du festival Remp’Arts par la Triplette de Quartier, en partenariat avec Radio Campus Avignon.

Trans-Festivaliers, est une exposition photographique des publics au festival des Rencontres Trans Musicales 2013 à Rennes, proposée par l’association Tube à idées.

Venez nombreux !