Prix Goncourt

Le prix Goncourt a été décerné, ce lundi 4 novembre 2013, à Pierre Lemaitre pour Au revoir là-haut paru chez Albin Michel.

Sur les ruines du plus grand carnage du XXe siècle, deux rescapés des tranchées, passablement abîmés, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu’amorale. Des sentiers de la gloire à la subversion de la patrie victorieuse, ils vont découvrir que la France ne plaisante pas avec ses morts…

Fresque d’une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d’évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l’après-guerre de 14, de l’illusion de l’armistice, de l’État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants, de l’abomination érigée en vertu.

Dans l’atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose la grande tragédie de cette génération perdue avec un talent et une maîtrise impressionnants. (4ème de couverture)

Vous pouvez  emprunter cet ouvrage à la Bibliothèque (843.914 LEM)

 

 

 

 

Selon… Camus

« On dit que Nietzsche après la rupture avec Lou Salomé, entré dans une solitude définitive, écrasé et exalté en même temps par la perspective de cette œuvre immense qu’il devait mener sans aucun secours, se promenait la nuit, sur les montagnes qui dominent le golfe de Gênes, et y allumait de grands incendies de feuilles et de branches qu’il regardait se consumer. »

Albert Camus,
Discours de Suède   (845.9 CAM)

 

La terre où vivre : droit et littérature en Italie au XXe siècle

Dans le cadre de la manifestation culturelle “Un peu de terre où se prend le souffle…” venez assister à la conférence de Christophe CARRAUD, directeur et fondateur des Éditions de la revue Conférence, ce mercredi 3 avril à 14h (salle de recherche sciences de la Bibliothèque Centrale).
De grands juristes (Calamandrei, Capograssi, Satta) se sont révélés aussi être de grands écrivains soucieux de l’état du monde, soucieux de justice et de beauté, tissant des ponts entre les disciplines pour enrichir la vie de l’esprit.  

A consulter également dans l’espace expositions de la bibliothèque Centrale des ouvrages de Piero Calamandrei publiés aux Editions de la revue Conférence et traduits par Christophe Carraud :
Éduquer, résister / Piero Calamandrei ; traduit de l’italien, préfacé et annoté par Christophe Carraud. – Paris : Éd. de la revue Conférence, impr. 2011. – (Collection Lettres d’Italie). Cote : 373.45 CAL
Inventaire d’une maison de campagne / Piero Calamandrei ; traduit de l’italien et préfacé par Christophe Carraud. – Trocy-en-Multien : Editions de la revue Conférence, impr. 2009. – (Collection lettres d’Italie). Cote : 853.9 CAL
Parler de Florence / Piero Calamandrei ; traduit de l’italien par Christophe Carraud. – Edition biblingue. – Paris : Éd. de la revue Conférence, impr. 2010. – (Collection Lettres d’Italie). Cote : 914.5 CAL