La chanson populaire entre traduction, adaptation et transportation ou comment le traductofiore s’en sort…

Dans le cadre de la manifestation culturelle L’Italia (in)canta, la bibliothèque vous propose, ce mardi 24 février 2015, à 14h00, en salle de projection, La chanson populaire entre traduction, adaptation et transportation ou comment le traductofiore s’en sort…, une conférence de Laurent Lombard.

Il semblerait que la traduction de la chanson relève davantage de l’adaptation voire de la transportation. Pourquoi et comment traduire une chanson ? Pourquoi certaines chansons passent dans un autre pays sans le besoin d’être traduites ? Quelles sont les chansons populaires françaises adaptées en italien et vice-versa ? Ce sont là quelques-unes des questions abordées lors de cette conférence qui entend montrer à travers des études de cas précis combien cette problématique de la traduction de la chanson populaire est révélatrice des différences sociales et sociétales entre la France et l’Italie.

Laurent Lombard est maître de conférences en littérature italienne contemporaine à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse. Il a traduit une quarantaine d’ouvrages en français.

Venez nombreux !

CC Spry - Flickr

Mémoires musicales de Provence

Dans le cadre d’un cycle de conférences organisé par Provença Terra d’Oc (Institut d’Estudis Occitans du Vaucluse) et l’Oustau de la Culturo Prouvençalo, la Bibliothèque Universitaire vous propose le mardi 10 février 2015 à 17h45, en salle de recherche sciences, Mémoires musicales de Provence, une conférence-concert par André Gabriel, musicien, musicologue, professeur.

Si le couple galoubet-tambourin est certes l’instrument que tout fervent provençal reconnaît comme emblématique du terroir, il ne faut pas négliger pour autant les nombreuses pratiques musicales toujours très vivantes dans la Provence alpine comme le violon, l’accordéon ou la vielle à roue ; pas plus que des traditions devenues aujourd’hui plus confidentielles comme celles du frestéu (flûte de Pan provençale), du tambourin à cordes, du chalumeau, du fifre et bachas (tambour), de la cornemuse, du grailhe (hautbois)… Sans oublier les innombrables claque-bois, contrecloches, sonnailles, sifflets de fortune, instruments du Carnaval.
Une séance musicale qui permettra d’entendre une soixantaine d’instruments traditionnels provençaux.

Venez nombreux !


La réécriture dans l’oeuvre de Fabrizio De André, conférence de Giovanni Privitera.

Dans le cadre de la manifestation culturelle L’Italia (in)canta, la bibliothèque vous propose le mercredi 17 décembre 2014 à 15h30, en salle de projection, La réécriture dans l’oeuvre de Fabrizio De André, une conférence de Giovanni Privitera.

Si la chanson est un véritable creuset des autres arts, la découverte de l’intertextualité dans l’œuvre de Fabrizio De André intrigue tant elle est riche et hétérogène : de François Villon à Stanley Kubrick en passant par Brassens, les cantacronache, Charles Baudelaire, Álvaro Mutis ou encore Pieter Brueghel.
Cependant, un examen plus attentif de sa vaste production (plus de cent vingt chansons réparties sur quinze albums) s’étalant sur tout le dernier tiers du XXème siècle, révèle de probantes analogies entre ses choix intertextuels et les principales thématiques de son répertoire.

Giovanni Privitera est docteur en littérature et culture italiennes, chargé de conférence de méthode à l’Institut de Sciences Politiques d’Aix-en-Provence et lecteur d’italien à l’UFR de Droit d’Aix-Marseille Université.

Venez nombreux !

 

L’émergence de la chanson d’auteur en Italie ?

 

Dans le cadre de la manifestation culturelle L’Italia (in)canta, la bibliothèque vous propose le mardi 9 décembre 2014 à 18h, au Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Avignon (Amphithéâtre Mozart), L’émergence de la chanson d’auteur en Italie ?, une conférence-concert de Céline Pruvost, accompagnée à la guitare par Ange Gilles et Inès Martinez.

 

L’expression « chanson d’auteur » a été forgée par des critiques italiens sur le modèle du « cinéma d’auteur » français pour décrire l’émergence d’une nouvelle chanson dans l’Italie des années 1960. Souvent créées par des cantautori (auteurs-compositeurs-interprètes), ces oeuvres sont perçues comme plus personnelles, sincères et authentiques que la chanson qui précède, moins littéraire et artistique. Comment expliquer l’émergence de ce courant, quelle a été l’influence de la chanson folk nord-américaine et de la chanson française « rive gauche » ?

 
– Agrégée d’italien et docteur de l’Université Paris-Sorbonne, ATER à l’Université de Picardie Jules Verne, Céline Pruvost est également auteur-compositeur-interprète de chansons en français.
– Guitariste de formation classique, Ange Gilles est récompensé au Concours International René Bartoli. Titulaire du Diplôme d’État, il est professeur de guitare au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Avignon depuis 1993, où il enseigne les musiques classiques et actuelles.
– Guitariste classique, Inès Martinez débute son parcours musical à Krizevci puis à Zagreb (Croatie). Titulaire du Diplôme d’Etat, elle enseigne aujourd’hui au Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Avignon.

Venez nombreux !

Mouvements d’eau

Dernier événement de notre Fête de la poésie, ce jeudi 17 avril 2014, de 12h30 à 13h30 à la Bibliothèque Agroparc (campus Agroparc) : Mouvements d’eau, un concert de musique de chambre par l’Orchestre Régional Avignon Provence, coorganisé par l’association étudiante de l’Université d’Avignon, Premières Loges.

Artistes :
Natalia MADERA (violon)
Natalia Madera, commence le violon à l’âge de six ans. Elle poursuit son cursus au Conservatoire de Fribourg, puis au Conservatoire de Lausanne. Elle fut l’élève de Jean Pierre Sabouret, premier violon de l’Opéra de Paris et de Gyula Stuller,  premier violon solo de l’Orchestre de Chambre de Lausanne. Elle a joué au sein de l’Orchestre de la Suisse Romande, de l’Opéra d’Avenches et du Sinfonietta de Lausanne. Natalia Madera est titulaire de  l’Orchestre Régional Avignon Provence depuis 2010.
Laurence VERGEZ (alto)
Laurence Vergez débute le violon et l’alto au CNR de Toulouse. Elle y obtient une Médaille d’argent de violon. Elle poursuit ses études supérieures au CNR de Paris et obtient la Médaille d’or d’alto. Elle a joué dans de nombreux orchestres : l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine, l’Orchestre National des Pays de la Loire, l’Orchestre des Musiciens du Louvre. Aujourd’hui elle est titulaire du pupitre des altis à l’Orchestre Régional Avignon Provence.
Nicolas PAUL (violoncelle)
Nicolas Paul débute le violoncelle et la contrebasse au CNR de Marseille. Il poursuit sa formation au CNSM de Paris où il obtient son Premier Prix de violoncelle. Il a collaboré avec l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre de l’Opéra de Paris… Il a remporté une victoire de la musique pour un enregistrement Francis Poulenc sous la direction de Michel Piquemal. Depuis 2002, Nicolas Paul occupe le poste de premier violoncelle solo de L’Orchestre Régional Avignon Provence.

Programme :
– Variations Goldberg BWV 988 pour trio à cordes de Jean-Sébastien Bach (extraits)
– Sérénade pour trio à cordes en ut majeur Op.10 d’Ernő Dohnányi (extraits)
– Sonate pour violon et violoncelle de Maurice Ravel
– Intermezzo pour trio à cordes de Zoltan Kodaly
– Les quatre saisons de Buenos Aires d’Astor Piazzolla (extraits)

 

Les Nuits de l’Avent 2013

Amateurs de musique, les Nuits de l’Avent sont de retour ! Du 24 novembre au 22 décembre 2013, vous pourrez écouter dans tout le Grand Avignon, de la musique baroque, des chants sacrés gitans ou encore du Gospel…

Les formulaires d’inscription seront accessibles à partir du 18 novembre (pour les 9 premiers concerts) et le 6 décembre (pour les 8 derniers), depuis la page du spectacle choisi.

Plus d’infos : cliquez ici.

 

 

800 ans de musique provençale (galoubets et tambourins)

Dans le cadre d’un partenariat avec Provença Terra d’Oc (Institut d’Estudis Occitans du Vaucluse) et l’Oustau de la Culturo Prouvençalo, la Bibliothèque vous invite à écouter 800 ans de musique provençale (galoubets et tambourins) par André Gabriel musicien, musicologue, professeur, jeudi 24 octobre 2013 à 18h, à la vidéothèque.

Concertiste titulaire de plusieurs médailles d’or, lauréat de nombreux prix internationaux, André Gabriel s’est produit en Europe, au Japon, aux Etats-Unis. Musicologue passionné de linguistique, il a entrepris un travail de lexicographie comparée. Professeur, il enseigne au Conservatoire National de Marseille et au Conservatoire du Grand Avignon ; il est également chargé de cours à l’Université d’Avignon. Grand collectionneur, il possède plus de 2500 instruments de musique du monde dont plus de 60 tambourins, 60 massettes et 300 galoubets. Il est Baile du Félibrige.

Venez nombreux !

Dans le cadre d’un partenariat avec Provença Terra d’Oc (Institut d’Estudis Occitans du Vaucluse) et l’Oustau de la Culturo Prouvençalo, la Bibliothèque vous invite à écouter 800 ans de musique provençale (galoubets et tambourins) par André Gabriel musicien, musicologue, professeur, jeudi 24 octobre 2013 à 18h, à la vidéothèque.

Concertiste titulaire de plusieurs médailles d’or, lauréat de nombreux prix internationaux, André Gabriel s’est produit en Europe, au Japon, aux Etats-Unis. Musicologue passionné de linguistique, il a entrepris un travail de lexicographie comparée. Professeur, il enseigne au Conservatoire National de Marseille et au Conservatoire du Grand Avignon ; il est également chargé de cours à l’Université d’Avignon. Grand collectionneur, il possède plus de 2500 instruments de musique du monde dont plus de 60 tambourins, 60 massettes et 300 galoubets. Il est Baile du Félibrige.

Dans le catalogue ?

Dans le site ?

Contact

BU

Pour tout renseignement complémentaire :
bu@univ-avignon.fr

En ce moment à la BU

A livre ouvert. Acte 1. Les Éditions de la Revue Conférence

L’ingénierie écologique, qu’est ce que c’est ?

Fêtons le bicentenaire de la naissance de Verdi !

Nous fêtons le bicentenaire de la naissance de Verdi, ce jeudi 10 octobre à 14h, au Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Avignon, amphithéâtre Mozart, avec une conférence-concert de l’association Mezzavoce.

Voici le programme :

Nabucco : 0 dischiuso par Catherine Bourgeois, mezzo-soprano
Macbeth : A la paterna mano par Wilfried Tissot, ténor
Luisa Miller : Tu puniscimi 0 Signer par Mihaela Dinu, soprano
Rigoletto : Cortigiani vil razza dannata par Frédéric Camille, baryton
Rigoletto : La donna è mobile par Wilfried Tissot, ténor
Il trovatore : Tacea la notte par Mihaela Dinu, soprano
Il trovatore : Stride la vampa par Catherine Bourgeois, mezzo-soprano
La traviata: Di provenza il mar par Frédéric Camille, baryton
I vespri siciliani : Mercè dilette amiche par Mihaela Dinu, soprano
Un ballo in maschera : Saper vorreste par Mihaela Dinu, soprano
Don Carlos : Chanson du voile par Catherine Bourgeois, mezzo-soprano
Don Carlos : Per me giunto par Frédéric Camille, baryton
Aida : Celeste Aida par Wilfried Tissot, ténor
Otello : Ave Maria par Mihaela Dinu, soprano

Cette conférence-concert sera suivie, vers 16h45, d’une rencontre autour de l’exposition Giuseppe Verdi à l’époque du Risorgimento italiano, à la Bibliothèque, organisée par les départements d’Italien et LEA de l’Université.
Venez nombreux !